J’ai récemment lu un livre très intéressant sur les relations difficiles qu’ils pouvaient exister entre les femmes au travail : « Mean Girls at Work » de la psychologue d’Harvard Katherine Crowley et du coach d’entreprises Kathi Elster. Ce problème semble concerner la grande majorité des femmes, c’est pourquoi j’ai décidé de lui consacrer un billet. Il existe une certaine rivalité entre les femmes au travail, parfois consciente, bien souvent inconsciente. Il est essentiel pour toutes femmes d’apprendre à gérer cette rivalité et de connaître les clés pour apaiser les conflits, et ce, à tous les stades de sa carrière.

Quoi que de mieux que cette période d’Halloween pour se pencher sur le problème des sorcières et autres marâtres
qui peuplent nos bureaux ?

disney_evil_witches

Alors que je questionnais les femmes de ma famille, mes amies et mes relations professionnelles sur le sujet, j’ai constaté que 100% des femmes de mon entourage avaient déjà eu affaire à une peste dans le cadre de leur activité professionnelle.

Et pourtant, toutes n’ont pas eu à travailler avec moi 😉 Et oui, je dois bien l’avouer, même si j’ai le profond désir d’être une personne bienveillante, j’ai parfois eu des comportements de peste, souvent par besoin de tout contrôler pour réduire mon stress. C’est peut-être aussi votre cas, possiblement pour vous défendre, parce qu’après tout, votre  collègue vous a bien cherché, ou alors parce que vous vous êtes sentie blessée.

Pour faire face aux pestes que j’ai pu rencontrer au cours de ma vie professionnelle, j’ai tenté différentes stratégies :

  • l’extrême gentillesse dans l’espoir de voir se transformer la haine en amitié
  • la confrontation à chaud en espérant impressionner ma collègue malveillante
  • ou alors j’ai révélé, voire même accentué mes failles, pour éviter d’apparaître comme une rivale menaçante

Mais tout cela n’a jamais fonctionné. PIRE, mes stratégies de défense se sont même révélées absolument délétères.

Mais alors que faire ? Comment rester pro quand une peste tente de nous saboter ?

Pourquoi « peste » est-il un mot féminin ?

 

Le Diable s'habille en Prada

Extrait du film « Le Diable s’habille en Prada »

Les relations entre femmes sont intenses : leurs amitiés sont souvent fusionnelles et leur haine prend parfois la forme d’une véritable vengeance personnelle.

Pourquoi ? Car nous, les femmes, mettons de l’émotion et des sentiments de partout. Cela relève de notre fonctionnement biologique et culturel.

À l’heure où les femmes ont enfin accès à l’éducation, aux formations, aux opportunités professionnelles et au pouvoir d’achat, on pourrait penser qu’elles se soutiendraient entre elles. Et non !

Des études montrent même que les femmes se sentent bien plus menacées par une femme puissante que par un homme puissant.

Du coup, au lieu de travailler sur leur propre progression, certaines femmes choisissent de tirer dans les pattes des autres pour protéger leur place. C’est donc bien souvent au bureau que les comportements de pestes sont les plus répandus.

51817BJbOXL._SX300_

Avez-vous déjà eu affaire à une peste ? Passez le test !

 

Avez-vous déjà subi un des comportements suivants de la part d’une collègue ?

♠  À peine vous entrez dans la pièce, elle vous scanne de haut en bas
♠  Elle s’attribue les fruits et résultats de votre travail
♠  Elle « oublie » de vous donner des informations cruciales pour votre travail
♠  Elle est froide avec vous, mais hyper sympa avec les collègues masculins
♠  Elle critique sans arrêt votre travail, de préférence en public
♠  Bien qu’au même niveau hiérarchique, elle se prend pour votre boss et ne cesse de vous rappeler à l’ordre
♠  Elle parle à voix basse avec une autre collègue dès que vous faites irruption dans la pièce
♠  Elle n’hésite pas à dire à votre boss à quel point elle fait du meilleur boulot que vous
♠  Elle joue la bonne copine puis utilise vos informations personnelles pour vous discréditer
♠  Elle invente des mensonges à votre sujet et fait circuler des ragots
♠  Elle fouille dans vos emails, Facebook ou Twitter (et oui cela existe ! Et la peste 2.0 est même en voie de développement)

Plus de 2 réponses affirmatives ? Il est fort probable que vous ayez eu affaire à une vraie peste, celle avec un grand P.

51817BJbOXL._SX300_

Comment réagir face aux comportements malveillants ?

Peu importe le type de peste avec qui nous devons collaborer, que ce soit la Princesse Impérieuse, l’Humiliatrice, la Jalouse, la Menteuse, la Cassante ou encore la Critiqueuse, Crowdley et Elster conseillent de s’en tenir aux principes suivants :

Règle N° 1 : Ne pas réagir à chaud

Si la peste a le don de nous attaquer personnellement, il ne faut justement pas le prendre…personnellement ! Bien souvent, ce n’est pas nous, ni notre comportement, les véritables sources du problème, mais son propre manque de confiance en elle. La peste a peur qu’on lui vole sa place, son statut ou sa réputation.

Il est donc inutile de se culpabiliser ou de se torturer l’esprit à chercher ce qu’on a pu dire ou faire de mal. Une autre femme dans notre situation aurait surement subi les mêmes attaques.


Règle N° 2 : Ne pas attaquer en retour

Si une peste s’en prend à nous, il ne faut jamais réagir à chaud. Nous risquerions bien de perdre notre calme et de passer également en mode attaque, alimentant ainsi à notre tour les tensions.

Il ne s’agit pas de se laisser faire, mais il faut impérativement veiller à rester calme et polie en toutes circonstances.

De même, il faut éviter de montrer notre colère.

En cas d’attaques publiques ou de critiques, l’idéal est de répondre de façon neutre ou avec humour. On peut par exemple répondre « OK, merci pour ton avis. » ou alors dire en souriant « toi alors, tu sais faire des compliments ! » Et si on a peur de perdre notre calme, le mieux est encore de ne rien dire et d’ignorer la remarque. À force d’ignorance, la peste changera bientôt de cible.

 

Règle N° 3 : Ne pas chercher à se défendre

Notre collègue nous accuse injustement ? Ne cherchons pas à lui faire entendre que ses accusations sont injustes ou infondées : elle s’est déjà forgé son opinion et n’en démordra pas.

En outre, en cherchant à nous défendre, on pourrait prendre le risque de se positionner en victime et ainsi perdre en crédibilité.

Le mieux est donc d’ignorer ces accusations, si cela est possible. Et même si ces dernières nous ont particulièrement blessées, ce serait une erreur de pleurer ou de montrer sa tristesse devant une peste. Avant de lire le livre « Mean Girls at work », je pensais que montrer mes failles pourraient m’attirer la sympathie d’une collègue peste. Or c’est tout le contraire : la peste est une personne opportuniste qui aime s’attaquer au plus faible.

 

Règle N° 4 : Ne pas chercher à s’en faire une amie

tumblr_magxrt0tYX1qgbguro2_250

Extrait du film « Mean Girls »

J’ai moi-même tenté la stratégie de la gentillesse extrême pour que ma collègue change d’opinion sur moi.

Erreur monumentale : la peste NE SOUHAITE PAS changer d’opinion à notre sujet.

Il faut se mettre la douloureuse vérité en face, elle ne nous aimera jamais. Le mieux est alors de tenter de maintenir une relation cordiale, strictement professionnelle, tout en gardant ses distances.

 

Règle N° 5 : Régler ses comptes en privé

Lors d’une attaque furtive de peste dans l’open space ou en meeting, il ne faut surtout pas chercher à s’expliquer en public. Si le ton monte, elle aurait vite fait de nous faire passer pour une furie.

L’idéal est donc de lui demander un RDV au plus vite afin de régler nos comptes calmement en privé et, très important, en face à face. Les règlements de comptes par SMS ou chat finissent forcément par dégénérer. On en a déjà toutes fait l’expérience, dans notre vie amoureuse par exemple. Pas vrai les filles ?

 

Règle N° 6 : La mettre en valeur

Un bon moyen pour faire comprendre à notre collègue que nous ne sommes pas une menace pour elle est de la complimenter et de la mettre en valeur, surtout en public.

Le but ici n’est pas de flatter son ego coûte que coûte, mais de reconnaître ses points forts et ses compétences et de le faire remarquer haut et fort, de façon sincère.

Nous pourrions par exemple profiter d’un meeting pour dire « d’ailleurs xxx a fait un super boulot à ce sujet » ou encore lui glisser à l’oreille « super présentation ! » à l’issu d’une réunion.

Et si vous n’arrivez pas à lui trouver de points forts… cherchez mieux, car elle en a forcément !

 

Règle N° 7 : Ne jamais se confier

tumblr_magxrt0tYX1qgbguro3_250

Extrait du film « Mean Girls« 

La collègue qui cherche à obtenir des informations personnelles pour les utiliser ensuite contre nous est la plus difficile à détecter.

Extrêmement sympathique dès le départ, elle a l’air de s’intéresser à notre vie et partage même ses problèmes avec nous, faisant d’elle la confidente idéale.

Nous lui confions alors que notre binôme est un incompétent, que notre couple bat de l’aile, que nous devons pas mal d’argent à belle-maman… Nous nous demandons parfois si nous ne sommes pas allées trop loin dans la confidence, mais après tout, elle aussi nous dit tout.

Les problèmes commencent quand nos collègues se mettent à nous regardent différemment, quand un de nos clients demande a changer de gestionnaire de compte, quand notre boss refuse désormais de nous laisser gérer le budget… Et oui, la peste a cafté.

En règle générale, il ne faut JAMAIS parler de sa vie personnelle au travail. Discuter et sociabiliser avec ses collègues est essentiel, mais il faut s’en tenir à des discussions purement professionnelles. En outre, il est préférable de ne jamais critiquer un collègue et de quitter la pièce quand des collègues se livrent à une séance de ragots.

 

Règle N° 8 : Rectifier les mensonges

Si notre peste de collègue va plus loin et qu’elle s’amuse à raconter des mensonges à notre sujet pour nous discréditer, il faut agir et vite !

La meilleure réaction à avoir est de lui demander un RDV en privé et de lui signaler calmement que nous sommes au courant de ce qu’elle fait.

On peut par exemple lui dire « Je sais que tu racontes des mensonges à mon sujet. J’aimerai que tu cesses immédiatement. ». La peste va nier, inexorablement. Mais au moins, elle a été prévenue et dans la majorité des cas, elle ne recommencera pas.

Ensuite, il va falloir commencer notre campagne de « Relations Publiques » auprès de nos collègues pour rétablir la vérité, et par la même occasion, notre crédibilité. Lors de conversations informelles, nous pouvons en profiter pour leur dire « Au fait, je tenais à ce que vous sachiez que xxx a fait circuler des mensonges à mon sujet. Je n’ai jamais volé dans le coffre-fort ». Lors de nos explications, il est important de nous en tenir aux faits, et de ne pas chercher à monter nos collègues contre la peste, ni à se faire plaindre, au risque de passer à notre tour pour une manipulatrice.

 

Règle N° 9 : Ne jamais cafter 

Lorsque l’on devient la cible quotidienne des agissements humiliants ou blessants de la part d’une peste, on aurait bien envie de chercher du soutien auprès des autres collègues. Après tout, peut-être qu’eux aussi en souffrent ? Mauvaise idée. Cela pourrait bien finir par se retourner contre nous, car la peste sait se faire aimer quand il est nécessaire.

Il faut également éviter autant que possible de tout raconter au boss. Premièrement car il est fort probable que la peste bénéficie des faveurs de la direction et que cette dernière n’en croit pas un mot. Deuxièmement car les cafteuses et les fayotes sont toujours mal vues.

Le mieux est de chercher du soutien en dehors du bureau : notre conjoint, nos amies ou encore un coach. Et si nous n’arrivons pas à faire évoluer la situation favorablement, il est toujours possible de s’adresser aux RH ou à un représentant du personnel, à conditions de rapporter les faits de façon objective, sans chercher à se victimiser.

 

51817BJbOXL._SX300_

 

Nous voici maintenant armées d’une bonne dose de recul, de calme et de patience pour venir à bout des pires sorcières et marâtres du bureau. Les conseils de Crowley et Elster me semblent particulièrement sages et pertinents, même si je n’ai pas encore pu les mettre en pratique pour le moment (faute de peste dans mon entourage professionnel, bien heureusement !)

Et vous, avez-pu tester ces conseils ? Alors, ça fonctionne ?

PS : HAPPY HALLOWEEN !

 The_Witch_KHBBS

Scoop.it


Shares
Share This

Partagez cet article !